Chronique – Outsphere de Guy-Roger Duvert (Service presse)

Je tiens tout d’abord à remercier l’auteur de m’avoir envoyé son roman pour que je le découvre.

« Outsphere » est un roman de science-fiction sorti en mai 2019 en auto publication. Il est au prix de 4.99 € en format numérique et 19.99 € en format broché. Il compte au total 313 pages.

Synopsis du livre : « Après avoir quitter une Terre mourante du fait des erreurs de nos sociétés, l’Arche, le premier vaisseau à coloniser une exoplanète, arrive au bout d’un long voyage de 80 ans. Les colons sortent de leurs caissons cryogéniques et découvrent ce qui doit devenir un nouveau commencement pour l’humanité. Une nouvelle planète, un monde principalement végétal baptisé Eden.

Les surprises se cumulent vite : la surface abrite une espèce primitive mais intelligente, des ruines prouvent l’existence de civilisations passées avancées, le système climatique obéit à des règles très particulières. Mais malgré tout cela, la colonisation commence de manière somme toute classique, avec les traditionnelles oppositions entre militaires, scientifiques, civils

Mais tout change avec l’arrivée d’un nouveau joueur : un second vaisseau spatial arrive, quelques mois seulement après l’Arche. A son bord, des terriens partis 60 ans plus tard, bénéficiant d’une technologie plus avancée, et eux même fortement modifiés génétiquement. Capables de se synchroniser et de communiquer télépathiquement entre eux, ils sont devenus une espèce fondamentalement collectiviste, que tout oppose aux traditionnels Terriens individualistes de l’Arche. Les deux peuples essaient dans un premier temps de cohabiter et d’apprendre les uns des autres, mais les obstacles rencontrés, le passé de la planète plus riche et mystérieux que prévu, vont rapidement augmenter les tensions. Eden représente-t-il un nouvel espoir, ou au contraire la fin d’une civilisation ?

« Outsphere » est une saga de science-fiction, qui tout en développant un univers particulièrement fouillé, s’amuse à explorer des questions philosophiques liées d’un côté au transhumanisme, de l’autre aux oppositions entre pensées collectivistes et individualistes. »

Pourquoi j’ai décidé de le lire : Avant tout, j’ai décidé de le lire car il appartient au genre de la science-fiction et que le résumé m’a entièrement convaincue.

Aspect du livre : Le livre est de taille moyenne donc il n’est pas forcément adapté pour l’apporter partout (mais ce n’est pas grave, je préfère lire à la maison ^^). Sur la première de couverture, on peut apercevoir un homme, sans doute un militaire qui porte un sac à dos; face à lui, se trouve un gigantesque dôme de verre. Tout au fond, il y a des montagnes. L’atmosphère semble dérangée. Enfin, sur la quatrième de couverture, il y a le résumé.

Avant la lecture : J’espère que ce roman sera différent de ceux que j’ai pu lire.

Après la lecture : J’ai vraiment eu un énorme plaisir à lire ce livre, j’ai été vraiment surprise. On découvre l’histoire de plusieurs colons qui s’installent sur une nouvelle planète à défaut de pouvoir vivre sur la Terre du fait d’énormes erreurs de la société. Nous suivons le point de vue des militaires, des scientifiques et d’un petit groupe de civils qui découvrent cette nouvelle planète surnommée « Eden ». Ils vont faire de très grandes découvertes assez surprenantes.

J’ai adoré ce livre ! L’histoire est très originale, je n’avais jamais lu de roman qui se passe ailleurs que sur Terre et je dois dire que cela à été une grande découverte dont je n’ai pas été déçue.

De plus, ce roman m’a amené à réfléchir sur comment les humains dirige notre monde mais aussi sur les actes des gens ainsi que leurs conséquences,  j’y ai vraiment retrouver l’aspect philosophique. C’est pour cela que j’ai d’autant plus adoré le livre. La fin m’a laissée sans voix et m’a permis de me rappeler que quand on crois que tout est perdu, il faut toujours persister.

Pour conclure, ce roman a été une fabuleuse découverte. C’est un roman avec une très belle portée philosophique qui mérite d’être lu et que je recommande à 100%. Je tiens encore une fois de plus à remercier l’auteur pour m’avoir envoyé son merveilleux roman.

2 commentaires sur « Chronique – Outsphere de Guy-Roger Duvert (Service presse) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s